Les cuissons en cocotte SEB

Pour bien cuisiner il faut de bon outil… Les cocottes SEB rempliront parfaitement cette fonction et vous apporteront toutes les satisfactions au cours des longues années pendant lesquelles elles seront à vos côtés.

SEB

Cuisson au four avec une cocotte SEB

Rôtir

Rôtir consiste à cuire sans ajout de liquide et grâce à une chaleur directe ou indirecte (l’air chaud). Techniquement, on pourra considérer qu’on rôtit un steak à le poêlon. À l’intérieur de la technique nous réserverons ce terme pour la cuisson au four. Pour ne pas assécher la viande à rôtir, il faudra commencer la cuisson à four extrêmement chaud pour créer une sorte de croûte autour de l’aliment… Ensuite poursuivre la cuisson en baissant la température. On ne sale qu’à la suite de la formation de cette croûte pour empêcher de faire suinter les jus de cuisson (et créer un aspect plus bouilli que rôti !).

Laisser reposer le rôti entre dix et quinze mn juste avant du tailler pour servir aux jus de bien se répartir et aux fibres de la viande de se décontracter. Penser également le retourner à mi-temps afin que la cuisson soit homogène et arroser avec le jus de cuisson. Les légumes chair compacte pourraient également être cuits au four… Soit directement, soit à la suite des avoir blanchis pour raccourcir le moment de cuisson.

Griller

On pourra cuire au gril sur un barbecue (par en dessous) ou à l’intérieur d’un four (sous le gril). Il faudra une température élevée et surveiller en permanence. On pourra gagner du temps en faisant précuire les légumes ou le poulet, par exemple au micro-ondes.

Cuisson au four micro-ondes

Tous les plats à faire cuire la vapeur pourraient être en particulier les légumes cuits au micro-ondes et les poissons. Il est impératif d’additionner un à peine de liquide pour faire cuire les ingrédients qui en seront naturellement dépourvus (pommes de terre, carottes) Le micro-ondes est parfaitement adapté pour réchauffer les liquides et la majeure partie des plats. En revanche ceux qui présentent une croûte (gratin, tarte…) sont irrémédiablement détrempés. Certains fours à micro-ondes seront équipés d’une grille qui donne la possibilité de combiner les avantages des micro-ondes tout en permettant de conserver une cuisson « croustillante ». Chaque modèle a ses spécificités (puissance, programmation…) et est souvent livré avec un petit livre de formules.

Cuisson à la graisse, friture… En cocotte SEB

Une friteuse facilite de toute évidence la vie, en limitant les projections de gras et les odeurs. On utilise soit une graisse animale (saindoux), soit une graisse végétale (huile)… Elle devra être portée à extrêmement haute température (environ 180° C) sans pour autant fumer. Cette approche de cuisson ne fonctionne qu’avec des ingrédients séchés comportant de l’amidon. Ce qui explique pourquoi on devra « paner » les autres en les roulant à l’intérieur de de la farine, de la chapelure ou une pâte beignets. Cette approche étant contraire à nos ambitions diététiques, vous aurez à peine de formules s’y référant à l’intérieur de cet article.

Ce petit lexique nous introduit alors la notion de « cuisine matricielle ». En Clair, ce n’est pas car vous avez constamment fait cuire vos carottes la vapeur que vous ne pourriez pas envisager des faire cuire au four. De la même manière, votre gigot d’agneau pourrait également être bouilli à l’anglaise. Nous vous engageons alors à expérimenter.

Il va sans dire que nous ne proposons de ingurgiter cru que des ingrédients extrêmement frais (œufs, viande, poisson…) et non toxiques (pas de pomme de terre crue). En ce qui concerne l’utilisation du micro-ondes, vérifiez les recommandations du fabricant et la puissance du votre.

Le site ta-cocotte.com vous aiguillera sur le choix de la cocotte la mieux adaptée à votre besoin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.